l'adaptation immédiate du Siemens Signia Silk Nx joue-t-elle contre le savoir faire des audioprothésistes
Audioprothèses : l’adaptation immédiate reflète-t-elle le déclin d’un savoir-faire ?
4.7 (93.77%) 154 votes

Une prothèse auditive « sur-mesure » qu’est ce que c’est ?

Une prothèse auditive sur-mesure est une prothèse auditive exclusivement délivrée par un audioprothésiste, au terme d’un parcours règlementé qui inclut une consultation obligatoire chez un médecin ORL. La notion de « sur-mesure » porte sur 2 aspects, qui justifie les prix hauts d’un tel appareillage :

  • La morphologie du conduit auditif du patient : la prothèse auditive va être adaptée au conduit auditif externe du patient appareillé,
  • La perte auditive du patient : l’audioprothésiste va adapter l’amplification de la prothèse à la perte auditive du patient, au regard de l’audiogramme réalisé par un médecin ORL.

Le but de cet article n’est pas d’apporter des élément d’informations concernant le réglage de l’amplification par l’audioprothésiste (nous en parlons ), mais de s’interroger sur ce qu’il reste du savoir-faire de l’audioprothésiste dans l’adaptation de l’appareil au conduit auditif externe du patient.

En effet, alors que les avancées technologiques auraient permis d’accompagner ce savoir-faire, la tendance actuelle est à la standardisation des appareils auditifs, c’est ce qu’on appelle l’adaptation immédiate. Cette standardisation, qui a l’avantage d’entrainer une baisse des coûts de fabrication, ne semble pourtant pas profiter aux consommateurs pour qui les prix ne cessent, eux d’augmenter alors même que la notion de « sur-mesure » décroit.

prothese auditive sur-mesure : l'adaptation immédiate signe-t-elle la mort d'un savoir-faire ?

L’adaptation immédiate et l’appareil auditif de type contour d’oreille

Un contour d’oreille est un dispositif qui, comme son nom l’indique, contourne l’oreille. Le contour d’oreille représente, aujourd’hui, 80% des ventes de prothèses auditives.

Pour l’audioprothésiste « l’appareillage en contour d’oreille reste en général la solution la plus raisonnable. Au contraire de l’intra auriculaire qui, fini, laisse peu de place à des modifications de dernière minute, la grande souplesse de fabrication de l’embout lui donne une grande liberté d’intervention et une marge de manœuvre qui s’avère toujours utile lorsque l’adaptation est plus difficile. Matière facile à travailler, elle peut être retouchée dans le centre de correction auditive sur le moment. Cela permet d’affiner l’adaptation en fraisant le conduit, diminuant sa longueur ou réajustant l’évent, par exemples[1] »

Les différents éléments constitutifs d’un appareil auditif de type contour d’oreille sont rassemblés dans un boitier, posé sur le pavillon de l’oreille. L’écouteur est couplé à l’oreille externe par :

  • Un coude (qui assure également le maintien de l’appareil sur l’oreille),
  • Un fil acoustique,
  • Un embout auriculaire.

quelles différentes entre prothèse auditive sur-mesure et prothèse auditive préréglée ? analysons les composants qui les composent !

 

Parmi ces 3 éléments constitutifs, lequel est, aujourd’hui, réalisé sur-mesure au conduit auditif du patient appareillé ? Aucun, ou presque.

Le boitier (c’est à dire l’appareil est en lui-même) n’est pas réalisé sur-mesure, il est standard. Qu’il soit porté sur l’oreille droite ou sur l’oreille gauche, c’est le même. Il est vendu tel qu’il sort de chez le fabricant. Le boitier intègre l’ensemble des éléments électroniques de la prothèse auditive qui permettent son fonctionnement. Le fait qu’il puisse, à l’inverse de l’intra auriculaire, être indifféremment porté à droite ou à gauche, permet une production plus importante et, de ce fait, une baisse notable des coûts de production.

Le fil acoustique n’est, pas davantage, réalisé sur-mesure. C’est un fil transparent qui relie l’appareil, situé derrière le pavillon de l’oreille, à l’oreille.

contour d'oreille, intra auriculaire : comment choisir sa prothèse auditive ? Guide d'achat complet.

L’embout auriculaire, n’est, la plupart du temps, pas davantage réalisé sur-mesure. C’était l’élément qui, avant, était réalisé sur-mesure au conduit auditif externe du patient. Cette réalisation est (beaucoup) plus rare aujourd’hui. Les matières dans lesquelles peuvent être réalisé cet embout sont variées :

  • Acrylique dur auto polymérisant. Qualité moyenne, risque d’allergie, teintes soutenues, produit final fragile.
  • Acrylique dur haute pression. Anallergique, bonne qualité, teintes discrètes (incolore à rose), plus grande résistance.
  • Acrylique souple. Teinte opaque, souplesse moyenne, problèmes de tenue dans le temps, grande fragilité.
  • Silicone à froid. Silicone prêt à l’emploi dans des cartouches.
  • Silicone haute pression. Pâte prête à l’emploi, anallergique, différentes teintes possibles, bonne résistance au vieillissement. Très bonne tolérance cutanée.
  • Silicone dur 80 shore. Prêt à l’emploi, ferme, pour l’appareillage nécessitant une grande étanchéité, facile à positionner dans l’oreille.
  • Silicone souple 40 shore. Prêt à l’emploi, mi souple, bonne étanchéité, toutes les formes d’embouts sont réalisables, pertes moyennes à sévères.
  • Silicone super souple 25 shore. Embout très souple, parfait pour les surdités profondes. Confortable, manipulation difficile.
  • Silicone super souple flottant 25 shore. Pour la baignade.

De manière générale, l’embout est aujourd’hui standardisé, permettant à l’audioprothésiste de gagner du temps lors de l’appareillage et d’éviter également les risques d’erreur (embout trop gros ou trop petit, trop ferme ou trop souple). Dans certains cas, rares, l’embout est réalisé sur-mesure au conduit auditif du patient. Lorsque :

  • Le conduit auditif est très grand : la taille de l’embout standard ne permet pas son occlusion,
  • Le conduit auditif est très petit : la taille de l’embout standard ne permet pas son occlusion,
  • Dans le cas de pertes auditives sévères à profondes (environ 3 à 4% des malentendants).

Ainsi, en dehors des conduits atypiques et de pertes auditives handicapantes, lorsque vous faites l’acquisition d’un appareil auditif contour d’oreille, vous achetez, en ce qui concerne le produit même, un amplificateur de sons avec un système d’adaptation immédiate utilisée depuis quelques années : des jeux d’embouts en silicone, ouverts ou fermés, de tailles différentes.

audioprothésiste : vers la mort d'un métier ?

L’adaptation immédiate et l’appareil auditif de type intra conduit

Un appareil auditif intra auriculaire est un appareil constitué d’une coque faisant office de coupleur auriculaire. Celle-ci contient tous les composants électroniques permettant le fonctionnement de la prothèse auditive. Ce type d’appareil auditif nécessite une empreinte très précise du conduit auditif externe. Appareil auditif préféré des utilisateurs pour de nombreuses raisons (discrétion, restitution des sons, qualité), il représente pourtant une faible part des ventes actuelles de prothèses auditives (moins de 20%).

Ce type d’aide auditive peut être placée :

  • Dans la conque de l’oreille (on parle alors d’intra conque),

presbyacousie, perte d'audition, problèmes auditifs, appareils auditifs de type intra conque

  • À l’entrée du conduit auditif externe (on parle alors d’intra canal),

audioprothèse intra conduit et contour d'oreille, sur-mesure et préréglée : comment choisir ?

  • Dans le conduit auditif externe (on parle alors d’intra auriculaire profond).

appareil auditif intra auriculaire profond, intra canal, invisible, sans orl

La prise d’empreinte du conduit auditif est nécessaire dans ce type d’appareillage. Mal réalisée, elle peut entrainer un problème d’articulé temporo-mandibulaire chez le patient, qui se traduira par des douleurs dans le conduit auditif, à la mâchoire, voire à la tête si ce dernier s’obstine à vouloir porter une aide auditive mal ajustée. Plusieurs solutions peuvent être envisagées, de la plus simple à la plus complexe :

  • L’audioprothésiste refait une empreinte du conduit et refait l’appareil auditif,
  • Le patient accepte un fraisage de conduit (en bloc opératoire, par un médecin ORL).

L’appareil auditif intra auriculaire ne peut dont pas être produit en série : son prix de fabrication reste haut. La prise d’empreinte est également différente, pour le conduit externe droit et le conduit externe gauche ce qui, d’une part prend du temps et, d’autre part, augmente le risque d’erreur de l’audioprothésiste. Ajoutons à cela le fait que le patient dispose de « 30 jours d’essai gratuit » au terme desquels il peut, purement et simplement, rendre son appareil auditif sans en faire l’acquisition. Toutes ces réalités expliquent très certainement pourquoi l’appareil auditif intra auriculaire n’est pas le type d’appareil auditif qu’un audioprothésiste conseille préférentiellement à ses clients, malgré le souhait de ces derniers pour la discrétion.

Mais, ce qu’il y a d’important à retenir au sujet de l’intra auriculaire est que l’avancée des technologies, au lieu de servir un savoir-faire, a servi l’adaptation immédiate. En effet, les technologies actuelles aurait pu apporter une aide précieuse aux audioprothésistes. Avec quelques dépenses de R&D, les progrès actuels en imagerie – qui permettent une photographie numérique en trois dimensions de l’anatomie du conduit auditif – auraient pu être utilisés pour prendre une photo numérique du conduit auditif, ensuite envoyée à une imprimante 3D capable de réaliser, au moindre détail près, un embout unique pour le patient. L’intervention directe sur la photo, pour modifier les éventuelles caractéristiques de la fabrication, couplée à la précision du laser aurait permis de faire ressortir les moindres aspérités du conduit auditif comme le coup d’œil, l’expérience et le savoir-faire des audioprothésistes. La technologie serait ainsi venue satisfaire un besoin de discrétion des consommateurs et renforcer un savoir-faire des audioprothésistes.

aide auditive intra auriculaire de Siemens : le système des assistants d'écoute, en plus cher !

Siemens Signia Silk Nx : appareil auditif intra auriculaire en adaptation immédiate

Malheureusement, ça n’a pas été le cas et on assiste à l’émergence d’aides auditives intra auriculaires elles aussi en adaptation immédiate avec le Siemens Signia Silk Nx, vendu aux alentours de 1 400€ par oreille selon le lieu de vente. Et si Siemens n’hésite pas, aujourd’hui, à mettre en avant « sa longueur d’avance dans l’innovation » cette longueur d’avance se résume à proposer « le seul intra auriculaire en adaptation immédiate ». Dans les faits, il s’agit d’un amplificateur de sons vendu avec un jeu de 3 embouts standards en silicone, qui permettent de s’adapter à l’ensemble des conduits auditifs tout en évitant à l’audioprothésiste un travail de prise d’empreinte long, coûteux et réalisé avec une marge d’erreur telle que les contours d’oreille sont privilégiés à la vente. Le système, d’autre, part, est déjà utilisé depuis une dizaine d’années sur les aides auditives préréglées qui, elles, par leur nature même, sont en adaptation immédiate. Le consommateur appréciera !

L’adaptation immédiate : aveu d’un marché qui échappe aux audioprothésistes ?

Les discours actuels tendent à entretenir une confusion certaine entre le handicap auditif et la presbyacousie, pour justifier la pratique de prix hauts.

Le handicap auditif touche moins de 4% de la population des malentendants et plus de 90% des personnes concernées sont appareillées. L’appareillage du handicap auditif est le coeur de métier d’un audioprothésiste. Il nécessite un réglage sur-mesure de l’appareil comme une réalisation fine de l’embout. Il exige, également, un appareil auditif de type contour d’oreille comme un suivi régulier chez le médecin ORL et l’audioprothésiste.

La presbyacousie, en revanche, concerne plus de 5 millions de français et, tôt ou tard, chacun de nous. Cette gêne auditive, absolument pas handicapante (dans la mesure où, littéralement, elle n’empêche pas d’avoir une vie normale, même lorsque l’appareillage auditif n’est pas porté, ce qui n’est absolument pas le cas du handicap auditif), touche des personnes de plus en plus jeunes qui ne veulent ni appareil auditif visible, ni dépenser une fortune pour un simple inconfort et qui exigent (à juste titre, au XXIème siècle), la performance et la qualité : 75% des presbyacousiques refusent l’appareillage auditif traditionnel. Quel aveu ! Ces personnes se tournent de plus en plus vers des appareils auditifs préréglés qui ont été pensés spécialement pour elles. Or il est normal que les audioprothésistes ne désirent pas laisser 80% du marché à ces nouveaux entrants. Pourtant, leurs dépenses en publicité, marketing, salaires élevés et charges au sol ne leur permettent pas de baisser leurs prix.

Au regard du savoir-faire initial d’un audioprothésiste, l’adaptation immédiate n’est-elle pas une forme de nivellement vers le bas de leurs compétences et, par là même, du service rendu aux clients, sans que jamais les prix ne baissent ? N’est-ce pas le reflet d’une volonté de s’adapter à une offre majoritairement presbyacousique, dont les exigences semblent avoir été identifiées, mais sans pouvoir, finalement, aller au bout de la démarche : baisser les prix ? N’est-ce pas l’aveu d’une stratégie commerciale quelque peu défaillante dont le consommateur fait les frais ?

Ne vaut-il pas mieux se recentrer sur un coeur de métier, véritable savoir-faire, où la pratique de prix hauts est justifiée, plutôt que de réduire le niveau de la prestation sans réussir pour autant à proposer une offre alternative véritablement adaptée ? La conséquence d’une telle errance pourrait être de voir le taux d’insatisfaction des patients appareillés continuer d’augmenter et, à travers la mauvaise réputation de certaines enseignes, mettre en péril une profession pourtant indispensable pour des pathologies lourdes. À n’en pas douter, le marché de l’audioprothése est en train d’évoluer, mais la sagesse l’emportera-t-elle ?

 

 

 

Sources :

[1] Les monographies du CCA Groupe, « Les surdités, de la prothèse à l’implant », 2002

Citations de Pascal Boulud, P-DG de Siemens, Le Figaro Partner du mercredi 13 Mars 2019

Infographie Amplifon

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi

Le contour d’oreille, star des ventes de prothèses auditives !

Le contour d’oreille, star des ventes de prothèses auditives !4.8 (95.05%) 214 votes Aujou…