tout savoir sur la presbyacousie, trouble auditif des seniors, causes de la presbyacousie, presbaycousie def, consequences de la perte auditive liée à l'âge

Nous avions déjà fait un article sur la presbyacousie. Celui-ci arrive donc en complément du premier et vise à répondre à l’ensemble des questions que nous avons l’habitude de recevoir à ce sujet.

La presbyacousie en chiffres

La presbyacousie est le trouble auditif le plus répandu en France et dans le monde.

Dans le monde, elle concerne :

  • 88% des troubles auditifs,
  • 95% des indications d’appareillage auditif des médecins ORL,
  • Le tiers de la population.

En France, plus de 5 millions de personnes sont concernées par une presbyacousie.

presbyacousie, définition, perte auditive moyenne lié à l'âge, presbyacusis

La presbyacousie : définition

La presbyacousie est la surdité de perception la plus courante dans la population. C’est une perte auditive :

  • Liée à l’âge et à l’usure progressive du système auditif et de l’organe de Corti, c’est pourquoi on dit que la presbyacousie est progressive ;
  • Bilatérale et symétrique, c’est à dire que cette perte auditive est la même (symétrique) sur les deux oreilles (bilatérale) ;
  • Qui porte sur les fréquences aigües (2000Hz, 4000Hz, 6000Hz, 8000Hz), fréquences conversationnelles, c’est pourquoi la presbyacousie génère des difficultés pour comprendre la parole et les conversations, particulièrement dans les environnements bruyants ;
  • Légère (comprise entre 20dB et 40dB) ou modérée (comprise entre 40dB et 70dB). À partir de 30 dB de perte auditive, la perte auditive entraine une gêne quotidienne et un médecin prescrit l’appareillage auditif.
  • La presbyacousie peut s’accompagner d’acouphènes.

À quel âge apparaît la presbyacousie ?

L’oreille vieillit dès la naissance.

Par son rôle de vigilance et d’alerte, elle est constamment exposée aux sons et au bruit (agressions sonores) et ne se repose jamais, contrairement à l’œil qui se repose dès que la paupière se ferme, soit près du tiers de notre vie.

On considère que la survenue de la presbyacousie se situe autour de la soixantaine.

  • À partir de la soixantaine, l’être humain perd environ 0,5dB par an
  • Entre 60 et 70 ans, l’être humain perd environ 1dB par an,
  • Entre 70 et 75 ans, l’être humain perd environ 1,5dB par an,
  • Au delà, nous perdons 2dB par an, en moyenne.

Aujourd’hui, plus de 65% des plus de 65 ans sont concernés par une perte auditive presbyacousique. La survenue de la presbyacousie est plus précoce :

  • Un peu moins du quart des 18 – 44 ans ont des problèmes d’audition (primo presbyacousie, acouphènes),
  • 25% des moins de 30 ans ont une perte auditive supérieure à 30dB,
  • La presbyacousie touche également 10% des Seniors actifs, ce qui impacte la productivité comme le bien-être au travail.

a quel âge survient la presbyacousie - presbyacousie age - perte auditive liée à l'âge

Quelles sont les causes de la presbyacousie ?

Les causes de la presbyacousie sont plurielles :

  • Les bruits environnementaux (domicile, voie publique, travail)

Ce sont tous les bruits qui nous entourent et dont on imagine pas qu’ils puissent abîmer notre audition. Certaines agressions sonores sont de notre fait alors que d’autres nous sont imposées.

Les bruits environnementaux sont nombreux : aspirateur ; bricolage à la maison ; tondeuse ; bruits des voitures et motos (trafic routier, vie à proximité d’un rue bruyante ou d’un carrefour) ; travaux sur la voie publique (marteau piqueur par exemple) ; vie à proximité d’un aéroport ; discothèques, boites de nuit et festivals ; utilisation prolongée d’un casque audio pour écouter de la musique et banalisation du format MP3, qui « lisse » les sons et nous incite à augmenter le volume pour retrouver « une texture sonore » ; nuisances de voisinage etc.

7 millions de personnes vivent dans des zones de bruit excessif et 2 millions de personnes sont exposées à des risques sonores dans leur cadre professionnel.

les origines de la presbyacousie, les causes de la presbyacousie, perte auditive liée à l'âge

Le bruit est un agent toxique invisible. 50% des français se sentent agressés par le bruit dans les lieux publics, sur leur lieu de travail, à l’école et même au domicile.

Dans le cadre professionnel, le bruit est un facteur de gêne pour 91% des ouvriers et 80% des actifs du tertiaire. Un étude récente a également souligné que :

  • 80% des actifs ont des difficultés à suivre des conversations dans le bruit,
  • 40% portent des protections individuelles contre le bruit,
  • 25% perdent plus de 30 minutes de travail par jour à cause du bruit.

Facteur de stress pour tout le monde, le bruit au travail entraine une baisse importante de la concentration et génère un manque de patience des individus.

Pourtant, peu de français ont conscience des risques du bruit sur la santé. Une exposition fréquente au bruit entraine de la fatigue, des troubles du sommeil, des migraines, de l’anxiété, des acouphènes et une surdité définitive : la presbyacousie.

  • Les agressions pressionnelles

Par agression pressionnelle on entend une agression de l’oreille liée à une pression externe exercée sur l’oreille par un effet de souffle, comme peut le faire la déflagration d’une bombe, une gifle sur le pavillon ou la pression de l’eau exercée sur le tympan lors de la descente d’un plongeur ou d’un apnéiste (nécessitant des manœuvres de compensation pour équilibrer la pression de part et d’autre du tympan par la trompe d’Eustache). La violence de la pression exercée sur l’oreille entraine des dégâts plus ou moins important sur l’audition.

Dans le cas des plongeurs, la pratique de la manœuvre de Valsalva, qui crée des a coups pressionnels répétés, entraine une lésion de la fréquence des 6000Hz et, par extension en tâche d’huile, cette lésion s’étend ensuite aux autres fréquences aigues, créant ainsi des audiogrammes type de presbyacousie.

L’agression pressionnelle peut être liée à une agression sonore, on parle alors d’agressions sonores et pressionnelles, tout simplement.

Ainsi, la pratique de certains sports ou loisirs peut entrainer des pertes auditives. C’est le cas notamment de la moto, du tir sans protection, de la plongée bouteille et, plus encore, de la plongée en apnée, du surf (vague qui claque contre le pavillon de l’oreille et pouvant entrainer un blast de l’oreille), par exemples.

origines et causes de la presbyacousie, perte auditive liée à l'âge

  • La toxicité médicamenteuse

Certains médicaments peuvent avoir un effet ototoxique, c’est à dire être toxique pour l’oreille interne, le système vestibulaire voire les deux. L’ototoxicité est un effet secondaire non désiré, qui peut prendre différentes formes : vertiges, acouphènes, hypoacousie, hyperacousie, perte auditive ou surdité définitive.

Il existe plus de 600 molécules actives pouvant avoir un effet ototoxique. Les médicaments ototoxiques les plus utilisés sont :

  • Les antibiotiques aminoglycosides,
  • Certains agents de chimiothérapie composés de platine,
  • Les diurétiques de l’anse,
  • Certains anti-inflammatoires non stéroïdiens.

les causes de la presbyacousie, perte auditive liée à l'âge

Certains produits chimiques dont il est fait usage dans l’environnement professionnel peuvent également avoir des effets ototoxiques, c’est le cas notamment de certains solvants (disulfure de carbone, éthylbenzène, styrène, etc.) et de certains métaux lourds comme le plomb, le mercure, l’étain.

Les composés chimiques lipophiles comme les solvants aromatiques, s’accumulent dans les cellules de soutien de l’organe de Corti et provoquent un empoisonnement des cellules ciliées, entrainant alors une perte auditive.

Les composés hydrophiles (antiobiotiques) s’accumulent dans les liquides de la cochlée (organe de l’audition), pénètrent dans les cellules ciliées et entrainent ainsi une perte auditive.

Certains métaux lourds peuvent induire des troubles de l’audition en s’attaquant aux neurones du système auditif.

La diversité des mécanismes toxiques engendre un éventail large des dysfonctionnements auditifs pouvant être observés, de l’acouphène temporaire à la surdité définitive. Les médicaments ototoxiques impactent préférentiellement les fréquences aigues.

  • Une mauvaise hygiène de vie

Perte auditive et tabac

les causes de la presbyacousie, perte auditive et tabac

Une étude anglaise, réalisée sur 165 000 individus âgés de 40 à 69 ans, a mis en évidence le fait que les fumeurs ont un risque supérieur de 30% par rapport aux non fumeurs de présenter une baisse significative de l’audition.

Outre ce risque plus élevé, l’étude souligne également un lien direct entre la perte auditive et la quantité de tabac consommée : plus l’individu consomme du tabac, plus le risque de perte auditive est élevé.

L’étude s’est également intéressée aux personnes exposées passivement à la fumée de cigarette et déduit :

  • Qu’entre 2 et 9 heures d’exposition quotidienne à la fumée de cigarette, les individus présentent un risque de perte auditive de 28% par rapport aux individus non exposés à la fumée de cigarette ;
  • Ce risque s’élève à 39% lorsque l’exposition est égale ou supérieure à 10 heures par jour.

Les mécanismes néfastes du tabac et de la fumée de cigarette sur l’audition semblent encore mal connus. Deux pistes sont, toutefois, soulevées.

L’une estime que les produits chimiques contenus dans le tabac pourraient avoir un effet ototoxique tandis que l’autre rappelle que le tabac, par ses effets sur le système cardiovasculaire (la nicotine étant un vasoconstricteur provoquant le rétrécissement des vaisseaux sanguins), pourraient entrainer une moindre oxygénation du système auditif en 02, ce qui expliquerait la destruction des cellules ciliées et l’apparition de troubles de l’audition.

Bonne nouvelle : l’étude souligne que l’arrêt du tabac diminue les risques de perte auditive et peut même les éliminer complètement.

Perte auditive et malbouffe

les origines de la presbyacousie, malbouffe et perte de l'audition

La forte demande métabolique de la cochlée (organe de l’audition) la rend très vulnérable au stress oxydatif : elle est donc une cible privilégiée des aliments générant des radicaux libres.

Protéines animales, viande et notamment viande rouge, poissons d’élevages, aliments frits, nourriture industrialisée, alcool en excès, sucre et farine raffinés ainsi que le stress généré autant par le monde moderne que par cette alimentation, sont autant d’ennemis de notre système auditif comme de notre santé en général. Les mauvais comportements alimentaires de nos sociétés ne sont certainement pas étrangers à l’arrivée plus précoce de la presbyacousie comme à la hausse des maladies cardio vasculaires.

Le stress oxydant (oxydation cellulaire) est un déséquilibre entre la production de radicaux libres et la capacité des mécanismes protecteurs de l’organisme à neutraliser ces composés toxiques avant qu’ils n’occasionnent des dégâts. Lorsque la mauvaise hygiène alimentaire prévaut sur la bonne, elle entraine un vieillissement prématuré de nos cellules en général, dont les cellules auditives font partie.

Or, rappelons que chacun de nous nait avec, en moyenne, un contingent de 15 000 cellules ciliées non renouvelable. Lorsque ces dernières sont détruites, notre audition décroit et il ne reste plus qu’à porter un appareil auditif pour retrouver un confort de vie.

Comment prévenir la survenue de la presbyacousie ?

Pour prévenir la survenue de la presbyacousie et de la perte auditive, plusieurs actions, à l’échelle individuelle, peuvent et doivent être adoptées, au quotidien.

  • Se protéger des agressions sonores

Les agressions sonores qui ne sont pas de notre fait peuvent survenir à n’importe quel moment. Il est recommandé d’avoir toujours sur soi des protections anti-bruit à dégainer à la moindre occasion. Lorsqu’elles sont de notre fait (tondeuse, bricolage par exemples), il convient de se protéger également avec des casques adéquats.

Pour la musique, privilégier au format MP3, le format Haute Définition qui respecte la texture du son et ne nécessitera pas une hausse conséquente et néfaste du volume de la musique. En cas d’utilisation d’un casque audio, il est préconisé de ne pas l’utiliser plus de 30 minutes en continu.

Le bruit générant de la fatigue, il est également important de prendre le temps de se retrouver dans des lieux calmes, de repos sonores, dans la journée. De telles zones sont mises à disposition depuis peu, dans les concerts, les discothèques et les festivals. Au travail, de nombreuses entreprises mettent également en place des espaces de calme régénérant, indispensable au bien-être des salariés.

prévenir la perte de l'audition, prévenir la presbyacousie, protection anti bruit

  • Se protéger des agressions pressionnelles

Là aussi, selon le loisir pratiqué, des protections existent qui permettent d’éviter un minimum ce type d’agression sur l’audition.

Pour les surfeurs, les Doc’s Proplug non ventilé aident à réduire le choc des vagues sur l’oreille et permettent notamment de prévenir la réponse de l’organisme face à ce choc répété : l’exostose de conduit, qui est un rétrécissement du conduit auditif par deux rideaux d’os à quelques millimètres du tympan et visant à protéger celui-ci dans ces cas extrêmes.

Pour les plongeurs et les apnéistes les Doc’s Proplug ventilés permettent, eux, de faciliter la compensation (particulièrement pour les apnéistes) et donc d’atténuer l’effet « coup de boutoir sur l’étrier » qui impacte négativement l’audition (fréquence des 6000Hz). L’alternative au Doc’s Proplug est le stage de compensation, permettant d’apprendre à équilibrer en Béance Tubaire Volontaire ou, plus accessible, en Frenzel, toutes deux méthodes a traumatiques pour le tympan.

Dans les sports de combat, il est vivement recommandé d’éviter toute gifle sur le pavillon de l’oreille.

Enfin, dans la pratique du tir, la protection des oreilles est aujourd’hui une obligation qui relève du bon sens.

  • Consulter son médecin en cas de prise d’un médicament ototoxique

Les médicaments ototoxiques doivent faire l’objet d’une prescription médicale. Si le sujet est porteur d’une insuffisance rénale ou d’une atteinte auditive préexistante, il doit en informer son médecin, qui agira en conséquence.

  • Adopter une hygiène de vie saine

C’est à dire éviter :

  • De fumer,
  • D’être exposé à la fumée de cigarette,
  • Les plats industrialisés,
  • Les aliments frits, trop gras, trop salés, sucrés,
  • L’alcool, à l’exception du vin rouge (avec modération), riche en polyphénols.

Privilégier les fruits (rouges notamment) et les légumes, grandes sources d’antioxydants. Les poissons bleus, riches en oméga 3. Les épices (curcuma, curry, cumin, graines de lin et de chanvre) et les herbes.

Adopter une activité physique régulière, c’est à dire au minimum 30 minutes par jour, pour booster le système cardio vasculaire et optimiser l’oxygénation de l’organisme.

Pourquoi la presbyacousie touche-t-elle les fréquences aiguës ?

Les fréquences aiguës sont les plus fragiles et les plus exposées du système auditif. Sur le plan anatomique, elles se situent à la base de la cochlée (organe de l’audition) et sont donc en première ligne face aux agressions sonores.

causes de la presbyacousie, perte auditive liée à l'âgeSource image : SERINITI

En effet, au niveau de l’oreille externe, les ondes sonores sont captées par le pavillon de puis guidées, par le conduit auditif, au tympan. Au niveau de l’oreille moyenne, le tympan (membrane souple) réagit aux variations de pression de ces ondes et les transmet aux osselets (marteau, enclume, étrier). Derrière les osselets, au niveau de l’oreille interne, on trouve la base de la cochlée et les fréquences aiguës. Une vibration forte du tympan (son fort, agression pressionnelle) entraine donc un « coup » sur ces fréquences, qui sont en première ligne dans la réception des vibrations.

causes et origines de la presbyacousie, perte auditive sur les fréquences aigues

Source image : SERINITI

Par extension en tâche d’huile, les autres fréquences sont ensuite touchées, donnant des audiogrammes typiques avec une chute sur les fréquences aiguës et une bonne conservation des fréquences graves.

Quelles sont les conséquences de la presbyacousie ?

La prise de conscience est progressive.

La presbyacousie se manifeste initialement par une gêne légère, dans certains environnements : lors de réunions professionnelles, en groupe, en famille. L’individu fournit un effort supplémentaire pour comprendre et tâcher de « ne pas faire répéter » ses collègues ou son entourage. Cette gêne est manifeste dans les environnements bruyants et génère une fatigue physique. Peuvent également se manifester : confusion de certains mots, gêne devant la télévision.

Les premiers moments sont généralement empreints de déni. Le sujet estime que ses difficultés sont contextuels « Ma femme me parle alors qu’elle est dans la cuisine, voilà pourquoi je ne l’entends pas », « la jeunesse n’articule plus », « il y avait trop de bruit ».

Les hommes sont les premiers gênés par la presbyacousie, car les voix des femmes et des enfants sont des voix aiguës. Il est donc assez courant, dans les familles, que l’entourage proche s’agace de devoir régulièrement répéter. Cette situation peut entrainer des tensions et génère un stress accru chez l’individu concerné par une perte auditive. 42% des personnes consultent un ORL sous la pression de leur entourage.

perte auditive, presbyacousie, appareillage auditif contour d'oreille, appareil auditif intra auriculaire invisible numérique sans or

Si le déni persiste, la situation s’aggrave.

La perte auditive entraine un appauvrissement des signaux acoustiques. Dans le cerveau, la stimulation corticale est alors insuffisante, ce qui entraine une altération de la substance blanche[1]. Cette altération a une triple conséquence : la réduction du volume du cortex auditif primaire, la réduction de l’activité neuronale dans ces zones ainsi que la réduction de l’activité neuronale dans d’autres zones sous corticales.

Pour compenser cela, le cerveau active des circuits collatéraux : processus cognitifs (attention et concentration pour entendre) et ressources mentales (pour comprendre) sont alors davantage sollicités, ce qui génère une fatigue importante chez l’individu et une diminution conjointe de l’attention disponible pour d’autres tâches (en société, cela se traduit par une baisse notable de la productivité).

Fatigue, isolement, repli sur soi, perte de confiance sont les premières conséquences de la presbyacousie.

La perte auditive entraine des changements fonctionnels au niveau cérébral qui, favorisant le déclin cognitif, renforce la perte de l’audition.

les conséquences de la presbyacousie sur le cerveau, perte auditive liée à l'âge, presbyacousie defSource image : Slide Share

Les personnes souffrant d’une perte auditive ont 24% de risques supplémentaires de présenter une baisse des compétences cognitives comme la concentration, la mémoire ou la capacité de planification.

Plus une audition est fragile, plus elle est liée à des niveaux grands d’atteinte cognitive.

perte d'audition et trouble de la mémoire, de la concentration, dépression, démence : comment agir pour prévenir

Une perte auditive légère, modérée ou sévère est associée à un risque de déclin cognitif respectivement 2, 3 et 5 fois plus grand que chez les personnes ne présentant aucun trouble de l’audition.

La perte auditive est liée à une probabilité 3 fois supérieure de présenter un risque de démence. 75% des personnes souffrant de démence présentent également une perte de l’audition.

Existe-t-il un test permettant de détecter la presbyacousie ?

Oui, au cabinet lors d’une consultation, le médecin ORL réalise une audiométrie tonale et vocale. L’audiométrie tonale montre une surdité neuro-sensorielle prédominant dans les fréquences aiguës.

Qui peut réaliser un test pour détecter la presbyacousie ?

Le médecin ORL est, à ce jour en France, le seul habilité à réaliser l’audiométrie tonale et vocale.

Le Code de la Santé Publique, qui régit la profession d’audioprothésiste, détermine les conditions d’exercice et prohibe strictement certaines pratiques de vente. L’article L. 4361-7 du Code de la Santé Publique précise, à ce sujet : « La location, le colportage, les ventes itinérantes, les ventes dites de démonstrations, les ventes par démarchage et par correspondance des appareils de prothèse auditive sont interdits. »

La Convention Nationale, conclue entre les caisses d’assurances maladie et le Syndicat National des Audioprothésistes Français, fixe, en son article 3 les limites dans lesquelles la publicité peut être réalisée :

« Les fournisseurs s’interdisent de faire pression sur les assurés au moyen de colportage, par des ventes itinérantes, des ventes dites de démonstration, des ventes par démarchage et par correspondance, ainsi que par des procédés destinés à drainer la clientèle au moyen de dons de toute sorte, par des pressions auprès des organismes sociaux, ristournes aux praticiens sous quelque forme que ce soit, ou en se substituant aux médecins par la pratique illégale de l’audiométrie clinique, conformément à l’arrêté du 2 mai 1973 (J.O du 18-5-1973). L’audioprothésiste a la faculté d’informer les assurés sociaux sur la nature de son activité ; cette information doit présenter un caractère général précisant essentiellement son lieu d’exercice et le type de matériel qu’il délivre. » Cette liste précise notamment, concernant les propositions de bilan auditif reçue en boîte aux lettres ou proposée sur les sites de différentes enseignes : « L’audioprothésiste ne peut en effet intervenir qu’en exécution d’une prescription médicale et un bilan auditif ne peut être réalisé que par un médecin. En effectuant un bilan auditif l’audioprothésiste se substitue au praticien et peut être poursuivi pour pratique illégale de la médecine »

Cette restriction relève du bon sens et vise à protéger le consommateur : un audioprothésiste ne peut être juge (quantifier votre perte auditive) et partie (vous vendre ensuite l’appareil auditif qui vous conviendrait le mieux).

audioprothesiste pas le droit de réaliser un audiogramme presbyacousie perte auditive âge causes de la presbyacousieCi dessus, à gauche, audiogramme réalisé le 9/01/2019 par une enseigne d’audioprothésiste. L’audiogramme montre une surdité sévère avec une perte auditive jusqu’à 80dB sur l’oreille droite et 70dB sur l’oreille gauche. Au regard de cet audiogramme, le patient n’entend rien et a besoin d’un appareillage bilatéral. Pour obtenir une prescription médicale, le patient se rend chez un ORL le 16 Janvier 2019. Le médecin réalise, à nouveau, l’audiogramme : ci-dessus, à droite. L’audiogramme réalisé par le médecin ORL montre que le patient entend très bien (perte auditive légère, inférieure à 30dB sur les deux oreilles) et qui n’a pas besoin d’un appareillage auditif.

Existe-t-il un traitement contre la presbyacousie ?

Lorsque les cellules ciliées sont détruites, il n’existe aucun autre traitement à la presbyacousie que le port d’un appareil auditif. L’appareil auditif, qu’il soit préréglé ou vendu avec un service de suivi dans le temps, est un amplificateur de sons : il amplifie les fréquences auditives lésées.

Il est important d’appareiller les gens présentant une perte auditive le plus tôt possible, afin d’éviter tout risque d’isolement et de favoriser l’acceptation du dispositif.. Il vaut mieux porter un appareil auditif ponctuellement (lorsque la gêne s’en fait sentir) que de ne pas en porter du tout. Plus vite la personne se familiarisera avec la prothèse auditive, moins il sera difficile ensuite de l’accepter plus longuement en journée. Certaines personnes ayant refusé l’appareillage auditif se trouvent ensuite « enfermées » dans le silence et ne supporte plus « le bruit » de la vie : il est alors trop tard, avec les conséquences que l’on sait.

L’appareillage auditif apporte un confort pour le sujet presbyacousique mais également pour ses proches. L’adaptation peut être immédiate (acceptation de l’individu) ou progressive (déni).

traitement contre la presbyacousie, appareillage auditif, perte auditive liée à l'âge

Quel type d’appareil auditif pour compenser la presbyacousie ?

Une personne presbyacousique n’est pas en situation de handicap auditif, elle a donc le choix entre un appareillage auditif préréglé et un appareillage auditif sur-mesure.

Nous avons déjà largement écrit à ce sujet, n’hésitez pas à consulter nos différents articles ci-dessous pour avoir des informations complètes sur cette question :

L’appareillage auditif permet-il de lutter contre la presbyacousie ?

Non. L’appareillage auditif ne peut apporter qu’un confort d’écoute lorsque le trouble de l’audition est là et gênant. Pour prévenir la perte de l’audition, il faut protéger ses oreilles du bruit, adopter un régime alimentaire et une vie saine.

Fiche d’identité de la presbyacousie 

  • Causes de la presbyacousie : agressions sonores, agressions pressionnelles, toxicité médicamenteuse, mauvaise hygiène de vie.
  • Type de surdité : la presbyacousie est une surdité de perception.
  • Fréquences touchées par la presbyacousie : les fréquences aiguës principalement.
  • Audiogrammes type d’une presbyacousie :

audiogramme d'une presbyacousie, perte auditive liée à l'âge, presbyacousie def, causes et conséquences de la presbyacousie

audiogramme de la presbyacousie trouble auditif lié à l'âge

  • Conséquences de la presbyacousie : fatigue, isolement, repli sur soi, perte de confiance, altération des fonctions cognitives, risques de démence.
  • Âge de survenue de la presbyacousie : vers la soixantaine. Elle est aujourd’hui plus précoce, le quart des moins de trente ans sont touché.
  • Traitement de la presbyacousie : l’appareillage auditif préréglé ou avec un service de suivi.

 

 

 

——

[1] La substance blanche est composée du prolongement des corps cellulaire des neurones, les axones. Leur objectif est de relier les zones de matière grise entre elles et de transporter les impulsions nerveuses entre les neurones.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi

Etiologie des surdités de perception chez l’enfant

Les surdités neurosensorielles de l’enfant sont en grande majorité d’origine cochléaire. N…